php : single.php
twig : templates/single.twig
mobil tablet verti tablet horiz desktop

Comment réussir sa formation en présentiel ?

Se réunir

Comment réussir sa formation en présentiel ?

 

Dans un monde en pleine transformation où l’agilité devient un nouveau mode de management, la formation des talents au sein d’une société est essentielle et ce à tout moment de leur carrière !  

Apprentissage de nouveaux savoirs, leadership, développement du savoir-être, la formation englobe de nombreux sujets. Mais quel que soit le sujet, les formations étant liées au capital humain, si elles sont bien réalisées elles auront  un impact direct sur la qualité et l’implication des salariés d’une entreprise.  

Ainsi, voici les 8 clés d’une formation réussie 

→En amont

Définir l’objectif SMART 

Pour qu’une formation soit efficace, il faut bien entendu définir en amont un objectif 

Pour être certain que celui-ci est bien cadré, vous pouvez suivre la règle SMART qui signifie :  

-Spécifique (explicite) 

-Mesurable (quels indicateurs je choisis de mettre en place ?) 

-Ambitieux (nous cherchons toujours à faire plus que N-1)

-Réaliste (atteignable)

-Délimité dans le Temps (planning projet) 

Le lieu 

Le lieu de votre formation est primordial et donnera à vos participants le ton de la journée : 

-Une adresse en plein cœur de la ville montrera que le temps est précieux et que l’apprentissage devra être efficace.  

-Une maison à la campagne aura tendance à sortir du cadre habituel et à pousser au brainstorming, à la détente et aux échanges informels. 

La salle de réunion en elle-même est bien entendu à étudier. Lumière du jour, espace et équipements sont des pré-requis. La disposition du mobilier par contre dépendra du thème, de l’animateur et de l’objectif (information descendante, cas pratiques, travail collectif…).  

N’hésitez pas à modifier cette disposition en fonction des moments de la journée pour apporter plus de dynamisme ! 

Pour qu’un formateur soit concentré sur la réussite de sa formation, il ne doit pas être distrait ou préoccupé par les aspects logistiques de la journée. Assurez-vous que le lieu est à même de prendre ces aspects là en charge et qu’un régisseur est présent sur place. 

→Pendant

L’accueil 

Comme pour un entretien, les 5 premières minutes d’une formation sont importantes afin que les participants se sentent à l’aise. Des sourires, un petit-déjeuner informel, un badge sans faute d’orthographe… Ces petits détails permettront de commencer la journée sur une base saine. 

L’animateur doit en profiter pour présenter son parcours et mettre en avant son expérience afin d’être perçu comme expert dans son domaine.  

 L’Ice breaker 

L’Ice Breaker comme son nom l’indique permet de briser la glace au sein d’un groupe afin que les participants soient plus à l’aise durant le reste de la formation.  

Celui-ci a toujours lieu dès le début et a souvent la forme d’un jeu ludique. De nombreux exemples existent sur Internet (le jeu du nom, l’objet, la carte du monde…) 

C’est un exercice simple qui permettra de faciliter les échanges par la suite surtout si les acteurs de la formation ne se connaissent pas.  

L’interaction 

Qui n’a pas de mauvais souvenirs de l’école ou de l’université en raison de professeurs étalant leur science sans jamais faire participer ou même s’interroger sur la bonne compréhension de ce qu’ils venaient d’expliquer ? 

L’interaction vous apportera de l’implication de la part des stagiaires. De plus, l’intérêt d’une formation en présentielle est là !  

Les participants doivent pouvoir dire au début de la session avec quoi ils aimeraient repartir et avoir atteint ce but en ayant pu poser des questions, amener un débat et surtout échanger sur leurs propres expériences.  

Pour cela prévoyez des cas pratiques avec restitution ou des moments de brainstorming afin de garder leur attention constante. 

Le Gaming 

Une nouvelle tendance dans les formations est le Gaming, ce qui consiste à intégrer du jeu dans une formation pour que celle-ci soit plus attractive et efficace.  

En effet les 3 points forts du jeu au sein d’une formation sont :  

– La motivation du stagiaire qui ne pourra pas rester inactif, le tout dans un cadre bienveillant qui l’incitera à participer. 

– La collaboration fait que le participant est acteur de la formation. Le succès de celle-ci dépend de son implication.

– L’apprentissage par l’action permet de mieux retenir les informations transmises lors de la formation  

→Après

Le ROTI  

Une excellente manière pour évaluer l’efficience d’une formation est de regarder le ROTI (Return On Time Invested) 

En effet le temps imparti a-t-il été trop court et les participants ont été submergés de données et n’ont pas eu le temps de les digérer ou le temps a été trop long et ils auraient être plus productifs à effectuer l’une de leur autre tâche ? 

Le ROTI est une bonne pratique simple et efficace à mettre en place. Elle consiste à demander à la fin de la formation un vote à 5 doigts :  

-5 doigts: Excellente. Voilà une super réunion où j’ai appris ce que je souhaitais et je vais pouvoir l’appliquer dès demain. Ça valait bien plus que le temps qu’on y a passé. 

-4 doigts: Bonne. Voilà une réunion au-dessus de la moyenne. J’ai gagné plus que le temps que j’y ai passé. 

-3 doigts: Juste Moyenne. Je n’ai pas perdu mon temps, mais ça ne m’a pas apporté ce que j’espérais. 

-2 doigts: Utile mais ça ne valait pas à 100% le temps que j’y ai passé. J’ai donc perdu du temps. 

-1 doigt : Inutile. Je n’ai rien gagné, rien appris.  

En fonction des résultats, vous pourrez réagir très vite et améliorer le fond ou la forme de votre prochaine intervention ! 

Le modèle Kirkpatrick 

Une autre manière d’évaluer la réussite et l’efficacité d’une formation est le modèle Kirkpatrick basé sur 4 niveaux :  

-Les réactions, c’est-à-dire l’évaluation à la fin de la formation de la satisfaction du participant. 

-L‘apprentissage, c’est-à-dire la mesure des compétences par un test ou un examen. L’idéal étant d’en réaliser un avant et un après la formation. 

-Le comportement, c’est-à-dire l’observation des changements de comportement ou la mise en place de nouvelles compétences dans les missions quotidiennes.  

-Les résultats, c’est-à-dire l’étude de KPI tels que la productivité, les ventes, la maîtrise des coûts. 

Les nouvelles technologies changent bien entendu les habitudes puisque les salariés peuvent désormais apprendre au moment où ils le souhaitent et à l’endroit qu’ils préfèrent.  

Les formations en présentiel, dont nous parlons ici, sont complémentaires de ces nouveaux moyens d’apprentissages. Pour cela, il faut que la formation soit une réelle expérience apprenante.