php : single.php
twig : templates/single.twig
mobil tablet verti tablet horiz desktop

Compte rendu du deuxième Comité Scientifique des Dirigeants d’Université et de Formation d’Entreprise

La vie côté Chateauform'

L’université d’entreprise créatrice de valeur : comment les actions menées par les équipes « learning » contribuent-elles à créer de la valeur pour l’organisation ? Telle est la question à laquelle plusieurs experts*, dirigeants d’Université d’entreprise ou de service formation de tous les horizons ont tenté de répondre à l’occasion de la deuxième réunion du Comité Scientifique des Dirigeants d’Université et de Formation d’Entreprise…

Téléchargez le 2ème compte-rendu du Comité Scientifique des Directeurs d’Université ou de Formation d’Entreprise en intégralité

A l’initiative du groupe Châteauform’, ce comité propose des rencontres, ateliers et tables rondes autour de sujets concernant les enjeux du« learning » de demain. A Châteauform’ de nombreux experts de la formation se rencontrent quotidiennement et partagent les mêmes interrogations. Daniel Abittan, Président de Châteauform’, leur a proposé de se réunir afin qu’ils échangent, débattent et trouvent des solutions concrètes à leurs problématiques.

Dans une époque où construire un plan stratégique est insuffisant pour rester au banquet des survivants, les questions d’agilité, de transformation et de valeur ajoutée sont omniprésentes à tous les niveaux de l’organisation. Aujourd’hui, il ne suffit plus seulement d’élaborer une stratégie qui définit clairement la manière dont l’entreprise crée de la valeur. En fonction des mutations incessantes, la création de la valeur ajoutée de chaque acteur de l’entreprise se pose en permanence. Cet enjeu a une résonnance toute particulière pour les dirigeants du « learning » face aux évolutions de leur marché, aux changements législatifs majeurs et aux nouveaux comportements des apprenants dans les entreprises.

Ainsi, plusieurs experts issus de tous secteurs se sont réunis le 14 décembre dernier. Pour l’ensemble des intervenants, il existe une richesse entre les différents profils des dirigeants et de leurs entreprises qui permet d’innover et de proposer des solutions pour créer la valeur ajoutée du « learning ». Avec l’évolution de l’entreprise, les experts constatent que les services des universités d’entreprise et du développement des compétences se concentrent de plus en plus sur la partie « Métier ». De ce fait chacun des experts interrogés voit sa mission comme un moyen d’optimiser les performances globales de l’entreprise.

Téléchargez le 2ème compte-rendu du Comité Scientifique des Directeurs d’Université ou de Formation d’Entreprise en intégralité

Chaque expert a partagé son expérience et sa vision sur le rôle de leur mission dans la performance globale de leur entreprise. Paul-Henry Fallourd, Vice-President Learning Strategy & Solutions University chez Schneider Electric, explique que la transformation de son entreprise depuis 10 à 15 ans est à l’origine de la création de son entité. Son objectif : participer à la transformation du business, de la conception à la vente des solutions. « Dans un contexte du marché de l’énergie en pleine mutation avec de nombreuses incertitudes, il est primordial que les métiers du learning accompagnent les stratégies au plus proche du business » confit-il.

Quant à Magali Aubry, Directrice de la Mercedes- Benz Academy France, elle définit le rôle principal de l’université comme « un accélérateur de performance ». En effet, elle nous explique que « l’Academy doit diffuser la connaissance des process de vente et des produits afin que tout le réseau de concessionnaires ait accès à cette connaissance. »

Et la place pour l’échec ? Nos experts se sont penchés sur la question. Ils nous font part de la difficulté de massification, du faible taux d’implication du management, du manque de lien entre les différentes strates hiérarchiques de l’entreprise. Ils évoquent également : la faible participation à la formation e-learning, le cloisonnement entre les différentes entités ou encore les difficultés à développer une culture du learning.

Grâce à ce questionnement le groupe a réussi à aller plus loin dans sa réflexion et a permis de mettre en exergue les antis-comportements et ainsi transformer les pépins en pépites.

Pour rester à l’écoute des besoins de l’entreprise et de ses clients, les dirigeants admettent à l’unisson que garder une grande proximité avec le business est au coeur de leur préoccupation. Ils portent toute leur attention à bien définir la cible, identifier les « irritants » et connaître leur écosystème

La création de valeur reste donc un sujet essentiel dans les préoccupations de ces dirigeants qui ne peut se restreindre à quelques pages. Tout le monde s’accorde à dire que ce qui est le plus important c’est de connaître son propre fonctionnement, c’est d’être conscient des points forts et des points faibles de son entité learning. C’est aussi être en permanence à l’affût des signaux faibles qui annoncent les grandes tendances. Être dans le business. Et s’adapter, s’adapter, s’adapter pour accompagner la transformation.

 

 

Instagram

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.

Nos publications